Le Wiki des AMIELs REMARQUE SUR L'ORIGINE DU TOPONYME AMELIA:
Ce toponyme très courant en Amérique du Nord comme il est très courant comme prénom dans les langues anglo-saxonnes divise les onomasticiens: selon certains il s'agit d'une forme dérivée du goth Amalia (d'Amali, leur dynastie royale, mis au féminin, prénom très courant sous cette forme en Espagne où les rois Wisigoths Amales ont longtemps régné) tandis que d'autres défendent la dérivation du nom roman d'origine latine Amelius et Amelia serait par conséquent de la même parenté que le prénom Emilie français (ou Amélie) ou le prénom roman occitan masculin Amiel qui, mis au féminin donne aussi Amelia prononcé toutefois avec l'accent tonique sur la lettre 'i'.
De très nombreux toponymes formés avec ce prénom ont été attribués à des lieux américains (rivières, mont, baie, rues, parc, quartier etc...
LAC AMIEL (CANADA):
Situé dans la Baie James, en Jamérie (nom formé par 'région de James'), province de Québec, dans l'est du pays; au milieu des terres de cet état, il est situé entre le St Laurent et la Baie d'Hudson, au N mais très loin de la ville de Québec. C'est comme de nombreux autres lacs de ce territoire un lac d'origine glaciaire; il y en a une vingtaine dans un rayon de 50km ! fréquentés par les pêcheurs de cette région peu habitée (la localité la plus proche étant Chapais à 156 miles et le village indien du peuple Cree, Mistissini). Une région enfin sujette à des tremblements de terre qui peuvent être assez forts (5-6 sur l'échelle de Richter). Les noms de Chapais et Amiel (ou Miel) donnés par une commission de nomination géographique font bien référence aux premiers habitants de Québec du XVIIème S. de ce nom; Jean Amiel dit Luzignan est né en 1664 en France et mentionné en Nouvelle France (Québec) dès 1692.
STE AMELIENNE D'OKA (CANADA) :
Village se situant aussi dans la province de Québec, Oka est l'une des contrées de la région des Laurentides, à l'ouest de Montréal, dans le parc national du même nom. Amelienne est un rare hagiotoponyme approximatif et féminin de notre nom moderne.
CENTRE AMIEL DE LA PETITE ENFANCE à MONTREAL (CANADA) :
Section de l'Académie Solomon Schechter de Montréal (Québec), destinée aux tout-petits (2 à 6 ans). Appartenant au réseau de ces écoles juives conservatrices d'Amérique du nord, le groupe scolaire de la Côte St Luc dispense un enseignement de tous niveaux en langues française et anglaise et en enseignement judaïque aux enfants dont les parents respectent ces critères juifs conservateurs.
DEMAMIEL ou DAMAMIEL CREEK (CANADA) :
Lieu de l'Ile de Vancouver, près de Victoria (Cote Pacifique) sur la Socke River. Ce nom toponymique peut avoir pour origine le patronyme "d'Amiel" contracté en Damiel combiné avec celui de Mamiel (voir ces patronymes page apparentés).

LAMIELLE (HAÏTI):
Ce nom, écrit également "Lamiel" ou "La Miel", qui est aussi un patronyme amiélien français, est ici un nom 'parlant' désignant l'une des productions de cette 'habitation' (propriété) de la commune de Cerca-la-Source, département du Centre de ce pays, près de la frontière avec la République Dominicaine; créée en 1906 cette propriété est entre Cerca-la-Source, Tilori (route internationale) et Bois de Laurice dans l'arrondissement de Vallières. On y produit en effet pas mal de miel dans des ruches mais encore du café, du citron vert et de la canne à sucre. L'élevage y est aussi développé. Enfin depuis peu les recherches géologiques y ont révélé un sous-sol similaire à celui de Pueblo Viejo (à 225 km à l'est) où un gisement aurifère est déjà exploité et dont les ressources sont estimées à 15,25 millions d'onces d'or; le gisement d'Amielle a d'ores et déjà été acquis par l'Eurasienne de Minéraux (canadienne) en prévision d'exploitation.
AMIEL (HAÏTI) :
Là il s'agit du nom d'un lieu-dit haïtien situé dans le secteur montagneux de la longue péninsule au sud de la Baie de Port-au-Prince. Le centre de ces montagnes très escarpées (sommet à 2680m) est isolé et très pauvre, pas de chemin, le seul accès rapide est l'hélicoptère qui peut se poser sur le stade de foot d'Amiel. On y cultive dans le fond des vallées café, pois, maïs et manioc. La ville la plus proche est Les Cayes, accessible à pied après plusieurs heures de marche.

"E. AMIEL" (CUBA):
Lieu-dit situé sur la Carretera Central de Cuba près de Cascajal, région de Villa Clara, Central Cuba, Provincia de Matanzas, partie centrale nord de l'île. La lettre "E." peut désigner le qualificatif d' "estancia" en espagnol, mot dont l'une des traductions est domaine, ranch.

"AMIEL TOWN" (JAMAÏQUE):
Ancien nom d'un quartier de Dressikie, communauté proche de Gayle, dans la région (paroisse dans ce pays) de St-Mary, côte nord de l' île. Il semble s'agir de l'ancien nom d'une paroisse disparue remplacée de nos jours par Mont-Angus si l'on se réfère au nom de la voie qui y mène : le nom actuel étant "Mont-Angus school road", celui de "Amiel Town road" étant toutefois conservé, mis entre parenthèses.
ILE ST EMILE (JAMAÏQUE) :
St Emil Island est située au sud de la Jamaïque (90 miles à l'E); elle appartient à l'archipel anglais des Bermudes depuis 1612 (elle fut découverte avec les autres par les espagnols environ un siècle plus tôt). La ville principale se nomme Hamilton, clin d'œil au nom même de l'île, c'est "the town of Hamil", la ville d'Emile, l'un des multiples noms amieliens en langue anglaise.

"AMIEL" (EL SALVADOR):
Quartier proche du centre de la ville de Quetzaltepeque (nord-ouest de la capitale San-Salvador) doté d'une église catholique. Le patronyme Amiel est toujours vivant dans ce pays d'Amérique Centrale où il est porté par plusieurs familles.

RESIDENCE RHODES GARRETT HAMIEL (USA) :
C'est le nom d'une résidence universitaire américaine de l'Université de New-Mexico réunissant les noms des trois familles mécènes de sa construction. Située à Las Croces, comté de Dona Ana, bâtie dans le style moderne des années 1950, dans un campus bien vert et aéré, il comporte trois bâtiments; on y hébergeait les étudiants noirs de l'enseignement chrétien du sud des Usa. Un enseignement censé rétablir une égalité de droits et les aider à acquérir les connaissances nécessaires pour qu'ils puissent voter. Chacun des trois bâtiments porte le nom de son donateur. Ce genre de construction est de nos jours protégé; le plus remarquable étant celui de Dorchester (Géorgie) bâti en 1935.
There are no comments on this page.
Valid XHTML :: Valid CSS: :: Powered by WikkaWiki