Revision history for patro21


Revision [17363]

Last edited on 2019-06-26 16:20:29 by JeanLouis
Additions:
Henri-Frédéric Amiel
//INDEX// :
Citations utiles à notre sujet * Symbolique juive et latine * Le langage des blasons * Quelques armoiries reconnues à des Amiel français * De quel St Amilien est cette relique? * La généalogie d'une lignée Amiel * Amiel de Biant nom d'un indigotier * Un vin Amelius à la romaine * De l'usage improbable des serpents comme arme de guerre * Le groupe de danse Amyel * Rions un peu avec l'Ordre de la Mouche A MIEL" * Un logogryphe sur Amiel * Origines vérifiées et erreurs pour le nom Amiel * Emilie du Châtelet et Voltaire * Amiel et Mamet curiosités patronymiques * Des acronymes avec Amiel * Et des acronymes avec La Miel * Amiellement et amieldrir d'un français révolu * Arnaud Daniel ou Damiel ? troubadour * Un exemple d'erreur manifeste concernant l'origine patronymique de Amiel * Dieu est aussi mon oncle chez les pygmées * Des utilisations pratiques du nom Amiel *
Deletions:
Henri-Frédéric Amiel
====ON TROUVERA DANS CETTE PAGE LES FICHES SUIVANTES====
Citations utiles à notre sujet * Symbolique juive et latine * Le langage des blasons * Quelques armoiries reconnues à des Amiel français * De quel St Amilien est cette relique? * La généalogie d'une lignée Amiel * Amiel de Biant nom d'un indigotier * Un vin Amelius à la romaine * De l'usage improbable des serpents comme arme de guerre * Le groupe de danse Amyel * Rions un peu avec l'Ordre de la Mouche A MIEL" * Un logogryphe sur Amiel * Origines vérifiées et erreurs pour le nom Amiel * Emilie du Châtelet et Voltaire * Amiel et Mamet curiosités patronymiques * Des acronymes avec Amiel * Et des acronymes avec La Miel * Amiellement et amieldrir d'un français révolu * Arnaud Daniel ou Damiel ? troubadour * Un exemple d'erreur manifeste concernant l'origine patronymique de Amiel * Dieu est aussi mon oncle chez les pygmées * Des utilisations pratiques du nom Amiel *


Revision [16704]

Edited on 2018-07-18 16:30:54 by JeanLouis
Additions:
Ce troubadour célèbre de la première période (XIIème S.) n'est connu que sous le nom de Daniel, jusqu'au lycée professionnel de sa cité natale qui le nomme ainsi. Quant à son prénom, c'est vraiment très aléatoire suivant les sources documentaires: L' Histoire Littéraire de la France (Vol. 15; Paris, Didot, 1820) le nomme Arnaud mais indique qu'on l'appelle aussi Arnald ou Narnald, formes équivalentes toutefois; le Dictionnaire Universel d'Histoire & de Géographie de Bouillet & Chassang (1878) l'intitule même : "Daniel Arnaud de Ribérac" confondant là nom et prénom en les inversant ! Cette question de son patronyme peut je pense être posée pour plusieurs raisons. Le nom patronymique Daniel qu'on lui prête généralement n'est connu pour la très grande majorité qu'en Bretagne (ainsi que ses dérivés comme Daniélou) et Grande-Bretagne, et en tous cas toujours en langue d'oïl, jamais en occitan pour cette époque du XIIème S. D'ailleurs Daniel s'écrivait Niel dans cette dernière langue, comme si l'on considérait en ce temps-là qu'il dérivait d'une dame (voir l'onomastique de Damiel par analogie). Par contre si l'on considère qu'il s'agit en langue d'oïl de traduire le son produit en entendant [dagnièl] il est certain qu'alors il s'agit d'un nom occitan signifiant, à première vue, "d'agneau" (voir l'évolution du toponyme Pech de L'Amielle en Pech de l'Agnel à Narbonne comme exemple en quelques transcriptions). Je ne vous ferai pas l'injure de vous apprendre que le mouvement "troubadourenc" est occitan mais il est utile de dire quand même que ce personnage était périgourdin (né à Ribérac) et connu au XIIème S (né ~1150, mort ~1189), en un temps donc où les noms n'étaient ni fixés ni encore moins francisés et que sa vida comme les autres ne fut écrite qu'au siècle suivant au minimum. Curieusement d'ailleurs certains documents apposent un accent grave sur le 'e' de Daniel ce qui est inutile en langue française mais nécessaire en occitan pour exprimer ce [è] et vient appuyer ma thèse; sans cet accent grave, l'occitan ne connait que le son [é] le e muet n'existant pas. La consultation des manuscrits enluminés de la vida des troubadours indique le nom de Daniel mais les documents qui parlent de lui (et je pense se basant sur cette vita) le nomment Arnald, Narnald (Arnaud en langue d'oc ce qui prouve ici son origine occitane, voyez aussi ce que je dis sur l'empoi de "N" précédant les noms) Daniels, D'Aniel(s) (dans deux manuscrits de la B.N.F. cotés 7226 & 7698 dans la Bibl. Royale au XIXème S.) ce qui n'a aucun sens si l'on considère le nom Daniel. Cette époque du moyen-âge est loin encore d'avoir fixé un nom patronymique. Par contre si l'on suppose qu'il s'agit dès l'origine d'une erreur (française) de transcription et que l'on envisage qu'il se fut nommé Damiel(s), il n'y a alors aucun problème pour expliquer ce nom (voir pages patronymie et toponymie). Il est aussi indiqué dans sa vita qu'il était noble, fils de petite noblesse, né dans un château, ce qui peut aussi expliquer le 'd' de "d'Amiel" indépendamment de l'occitan. Les historiens modernes ont pu dire que la transcription de son nom dans l'HGL (Table des noms du T. III, col. 615 de l'édition consultée de 1737) en Damiels est une erreur typographique, en ce cas elle aurait été bien inspirée d'autant plus que c'est sans compter avec une autre "erreur" commise cette fois par l'Académie des Sciences Belles-Lettres & Arts de Bordeaux (qui, entre nous est peut-être la mieux indiquée pour le savoir local), bien longtemps après (Vol. 22; Paris, Dentu, 1860), qui le nomme bien Damiel. Enfin il y a cette conclusion de l'un de ses poèmes amoureux où il écrit : "A Meils de ben / Prezen / Canso grazida / Qu'Arnautz non oblida." dans laquelle il fait selon moi une allusion peu voilée à ses nom et prénom. Il faut dire aussi que la lecture qu'a fait Niccolò da Verona de la chanson de geste "L'Entrée d'Espagne" (texte de ~1320 dont je parle par ailleurs) indique en plusieurs fois que le nom du chevalier Amiel peut aussi être lu 'aniel'. Vous admettrez que ça commence à faire beaucoup d'approximations ou d'erreurs, non ? Il est certain en tous cas que cet exemple montre combien il peut être parfois difficile en onomastique, en toponymie comme patronymie, de connaître la vérité des noms propres aux lieux et aux personnages. Un mot quand même sur la célébrité d'Arnaud Damiel (j'ai tranché!): Dante dit de lui qu'il fut "le meilleur forgeron du parler maternel" et Pétrarque parlant de son style ajouta qu'il "fait encore honneur au pays qui l'a vu naître"; pratiquant un style d'écriture poétique très acrobatique, il fut l'inventeur d'une méthode largement utilisée par la suite, nommée la sextine qui est une répétition dans un certain ordre. On dit qu'il vécut longtemps à la cour de Richard Cœur de Lion et ne fut pas heureux en amour, mais n'est-ce pas le lot de beaucoup de troubadours !
Deletions:
Ce troubadour célèbre de la première période (XIIème S.) n'est connu que sous le nom de Daniel, jusqu'au lycée professionnel de sa cité natale qui le nomme ainsi. Quant à son prénom, c'est vraiment très aléatoire suivant les sources documentaires: L' Histoire Littéraire de la France (Vol. 15; Paris, Didot, 1820) le nomme Arnaud mais indique qu'on l'appelle aussi Arnald ou Narnald, formes équivalentes toutefois; le Dictionnaire Universel d'Histoire & de Géographie de Bouillet & Chassang (1878) l'intitule même : "Daniel Arnaud de Ribérac" confondant là nom et prénom en les inversant ! Cette question de son patronyme peut je pense être posée pour plusieurs raisons. Le nom patronymique Daniel qu'on lui prête généralement n'est connu pour la très grande majorité qu'en Bretagne (ainsi que ses dérivés comme Daniélou) et Grande-Bretagne, et en tous cas toujours en langue d'oïl, jamais en occitan pour cette époque du XIIème S. D'ailleurs Daniel s'écrivait Niel dans cette dernière langue, comme si l'on considérait en ce temps-là qu'il dérivait d'une dame (voir l'onomastique de Damiel par analogie). Par contre si l'on considère qu'il s'agit en langue d'oïl de traduire le son produit en entendant [dagnièl] il est certain qu'alors il s'agit d'un nom occitan signifiant, à première vue, "d'agneau" (voir l'évolution du toponyme Pech de L'Amielle en Pech de l'Agnel à Narbonne comme exemple en quelques transcriptions). Je ne vous ferai pas l'injure de vous apprendre que le mouvement "troubadourenc" est occitan mais il est utile de dire quand même que ce personnage était périgourdin (né à Ribérac) et connu au XIIème S (né ~1150, mort ~1189), en un temps donc où les noms n'étaient ni fixés ni encore moins francisés et que sa vida comme les autres ne fut écrite qu'au siècle suivant au minimum. Curieusement d'ailleurs certains documents apposent un accent grave sur le 'e' de Daniel ce qui est inutile en langue française mais nécessaire en occitan pour exprimer ce [è] et vient appuyer ma thèse; sans cet accent grave, l'occitan ne connait que le son [é] le e muet n'existant pas. La consultation des manuscrits enluminés de la vida des troubadours indique le nom de Daniel mais les documents qui parlent de lui (et je pense se basant sur cette vita) le nomment Arnald, Narnald (Arnaud en langue d'oc ce qui prouve ici son origine occitane, voyez aussi ce que je dis sur l'empoi de "N" précédant les noms) Daniels, D'Aniel(s) (dans deux manuscrits de la B.N.F. cotés 7226 & 7698 dans la Bibl. Royale au XIXème S.) ce qui n'a aucun sens si l'on considère le nom Daniel. Cette époque du moyen-âge est loin encore d'avoir fixé un nom patronymique. Par contre si l'on suppose qu'il s'agit dès l'origine d'une erreur (française) de transcription et que l'on envisage qu'il se fut nommé Damiel(s), il n'y a alors aucun problème pour expliquer ce nom (voir pages patronymie et toponymie). Il est aussi indiqué dans sa vita qu'il était noble, fils de petite noblesse, né dans un château, ce qui peut aussi expliquer le 'd' de "d'Amiel" indépendamment de l'occitan. Les historiens modernes ont pu dire que la transcription de son nom dans l'HGL (Table des noms du T. III, col. 615 de l'édition consultée de 1737) en Damiels est une erreur typographique, en ce cas elle aurait été bien inspirée d'autant plus que c'est sans compter avec une autre "erreur" commise cette fois par l'Académie des Sciences Belles-Lettres & Arts de Bordeaux (qui, entre nous est peut-être la mieux indiquée pour le savoir local), bien longtemps après (Vol. 22; Paris, Dentu, 1860), qui le nomme bien Damiel. La lecture qu'a fait Niccolò da Verona de la chanson de geste "L'Entrée d'Espagne" (texte de ~1320) indique en plusieurs fois que le nom du chevalier Amiel peut aussi être lu 'aniel'. Vous admettrez que ça commence à faire beaucoup d'approximations ou d'erreurs, non ? Il est certain en tous cas que cet exemple montre combien il peut être parfois difficile en onomastique, en toponymie comme patronymie, de connaître la vérité des noms propres aux lieux et aux personnages. Un mot quand même sur la célébrité d'Arnaud Damiel (j'ai tranché!): Dante dit de lui qu'il fut "le meilleur forgeron du parler maternel" et Pétrarque parlant de son style ajouta qu'il "fait encore honneur au pays qui l'a vu naître"; pratiquant un style d'écriture poétique très acrobatique, il fut l'inventeur d'une méthode largement utilisée par la suite, nommée la sextine qui est une répétition dans un certain ordre. On dit qu'il vécut longtemps à la cour de Richard Cœur de Lion et ne fut pas heureux en amour, mais n'est-ce pas le lot de beaucoup de troubadours !


Revision [16687]

Edited on 2018-06-14 11:28:23 by JeanLouis
Additions:
Citations utiles à notre sujet * Symbolique juive et latine * Le langage des blasons * Quelques armoiries reconnues à des Amiel français * De quel St Amilien est cette relique? * La généalogie d'une lignée Amiel * Amiel de Biant nom d'un indigotier * Un vin Amelius à la romaine * De l'usage improbable des serpents comme arme de guerre * Le groupe de danse Amyel * Rions un peu avec l'Ordre de la Mouche A MIEL" * Un logogryphe sur Amiel * Origines vérifiées et erreurs pour le nom Amiel * Emilie du Châtelet et Voltaire * Amiel et Mamet curiosités patronymiques * Des acronymes avec Amiel * Et des acronymes avec La Miel * Amiellement et amieldrir d'un français révolu * Arnaud Daniel ou Damiel ? troubadour * Un exemple d'erreur manifeste concernant l'origine patronymique de Amiel * Dieu est aussi mon oncle chez les pygmées * Des utilisations pratiques du nom Amiel *
Deletions:
Citations utiles à notre sujet * Symbolique juive et latine * Le langage des blasons * Quelques armoiries reconnues à des Amiel français * De quel St Amilien est cette relique? * La généalogie d'une lignée Amiel * Amiel de Biant nom d'un indigotier * Toponyme Amiel à Pau ? * Un vin Amelius à la romaine * De l'usage improbable des serpents comme arme de guerre * Le groupe de danse Amyel * Rions un peu avec l'Ordre de la Mouche A MIEL" * Un logogryphe sur Amiel * Origines vérifiées et erreurs pour le nom Amiel * Emilie du Châtelet et Voltaire * Amiel et Mamet curiosités patronymiques * Des acronymes avec Amiel * Et des acronymes avec La Miel * Amiellement et amieldrir d'un français révolu * Arnaud Daniel ou Damiel ? troubadour * Un exemple d'erreur manifeste concernant l'origine patronymique de Amiel * Dieu est aussi mon oncle chez les pygmées * Des utilisations pratiques du nom Amiel *


Revision [16686]

Edited on 2018-06-14 11:27:14 by JeanLouis
Deletions:
**TOPONYME AMIEL à PAU** :
Dans les archives communales de Pau et concernant la dénomination des rues pendant la période révolutionnaire, on trouve aussi des rues nouvelles dans des quartiers nouvellement lotis, comme la rue de la joye que l'on situe entre "Nabères et Amiel"; ces deux derniers noms correspondent-ils à de nouvelles appellations (et de quel type) ou bien s'agit-il de lieux-dits qui existaient déjà ? Impossible pour moi de le savoir .


Revision [16195]

The oldest known version of this page was created on 2017-11-07 10:02:28 by JeanLouis
Valid XHTML :: Valid CSS: :: Powered by WikkaWiki